Atelier Buissonnier

Atelier d'écriture de la Porte des Maures

Accueil

Quatre pour Quatre ! 8 Alhazen

Le maléfice

Elle jouait sur le piano debout
Vêtue de grâce et d'habits de lumière
Sur quelques pointes et entrechats
La symphonie du mot liberté !
Lui au doigté amoureux
Effleurait l'ivoire des notes
Sans pouvoir conjurer le sort
Qui les tenait ainsi enchaînés.

 


Un diable de sorcier jaloux
Ivre de méchanceté et de colère
Avait écumé sa perfide rage
Dans la dernière vague du jour
Voulant éloigner les amants
Et briser le miroir du bonheur
Dans l'été finissant il avait semé
Une graine de magnolia.

 D'une vague amicale qui s'en méfie
En rires et jeux, ils s'adonnaient
Aux mille facéties de l'amour
Sans savoir que la graine en elle pénétra
Et elle germa en tige et fleur
Et dans la belle trouva refuge
Elle toussa, elle pâlit et s'alanguit
Lui désespéra, ne trouvant aucun remède !

 Vous riiez, vous aimiez au joyeux été
Maintenant vous danserez pour moi
Lorsque le soleil ou les étoiles seront levés
Sans repos, l'un de l'autre séparés
Tu ne connaitras d'elle que son regard d'ange
Et sa main ne caressera plus que le vent chagrin
Dansez, dansez, misérables cœurs
Sinon ma fleur éclatera en pétales de nuit.


Publié le : Vendredi 10 décembre 2021 @ 17:15:04

Temps : 0.068 seconde(s)