Atelier Buissonnier

Atelier d'écriture de la Porte des Maures

Accueil

Images Cent Textes

Rechercher dans Texte relatif à des poèmes ou de la prose poétique

L'atelier s'est produit à la salle des "Couleurs de l'Espoir" à la Londe les Maures. Lectures variées étaient programmées, lectures de textes produits par l'atelier lors des diverses séances.

Les thèmes abordés premirent d'illustrer les travaux réalisés en relation avec:

.les romans de Giono, en particulier "Un roi sans divertissement", "Que ma joie demeure", "Ennemonde", les commentaires écrits dans le recueil photographique "Provence perdue" et "Terre d'Or" illustrée par le peintre Le Tellier.

.la chanson de Desnos qui nous lança sur le sentier de la chasse

. l'hommage appuyé, rendu par l'atelier à Shamsia Hassani en présentant des textes écrits sur les oeuvres de cette jeune artiste afghane, enseignant à la faculté de Kaboul, et formée au Street-art. 

. la situation en Ukraine

IMG_1116.JPG

 

Publié le : Mardi 26 avril 2022 @ 15:55:54

CHANSON D'AUTOMNE par Mireille

Rechercher dans Texte relatif à des poèmes ou de la prose poétique

 

img1.JPG

Les sanglots longs
 source de la nuit,
 musique d'ombres,
 et de lumière,
 tandis que le temps 
 jette l'automne de feu.

 L'instant s'abime,
 je pleure ;
 Les silences du désert,
 les regards bleus,
 les automnes fauves,

 Qu'importe,
 je disparais comme 
 une feuille morte.

 

Photographie JMR

 

 

Publié le : Dimanche 13 février 2022 @ 10:00:37

  0

Exercice du 1er Février. Annie C.

Rechercher dans Texte relatif à des poèmes ou de la prose poétique

Chanson d’automne  (conserver les fins de vers)

 Je  cheminais sur la sente, trainaillant mes pantalons trop longs

Dans ma tête sans arrêt la même ritournelle de violon

Cherchant l’accord parfait en cette lumière d’automne

Qui intimerait à mon archet la mélodie de mon cœur,

Dictant  les notes exsangues et pleines de langueur

Monotone

 

Sous mon chapeau de feutre noir, suffocant,

Je me repassais  sans trêve la  farandole de notes quand

Mes yeux se fixèrent sur le clocher du village donnant l’heure.

D’un seul coup, c'est de la douceur de la peau d’Eloïse dont je me souviens,

Et Reviennent alors en force ces rendez-vous près du portail ancien

Où le vieux sureau nous abritait sous ses branches en pleurs

 

 

Publié le : Samedi 05 février 2022 @ 09:52:16

Exercice atelier. par Annie C.

Rechercher dans Texte relatif à des poèmes ou de la prose poétique

 

Il n’y a pas d’amour qui ne soit à la douleur
Nous avons parcouru ce chemin
Toi si étrange dans le lointain
Moi si vibrante de chagrin
Étranges secondes qui s’étiraient sans fin
Épais silences d’un froid d’airain
Seul la vie naissante a su reprendre le lien
Ce lien si fort et si douloureux
Mais c’est notre amour à toutes les deux.

Publié le : Samedi 05 février 2022 @ 09:48:21

L'atelier du 1er Février.

Rechercher dans écrit relatif à un fait ou un évènement à faire connaître

Ce premier jour du mois de Février retrouvait toute l'équipe à la salle de la Londe les Maures.

Le thème de la journée, car journée il y a pour s'adonner aux surprises de l'écriture dans l'atelier, fut des plus inspirants de par la qualité des textes et de son interprète. Nous avons en effet travaillé sur quelques paroles des chansons de Brassens.

Vous pouvez trouver le fascicule des exercices proposés, pas tous simples mais riches de belles découvertes sur le site ICI.

La matin la base du travail, sur la piste oulipienne des propositions, permit de faire surgir des textes originaux, très forts dans leur expression. Il est vrai que les paroles de Brassens sont souvent chargées de sentiments profonds.

Après un repas reconstituant pris en commun, il vonvint de mettre à profit le temps de l'aprè-midi. On utilisa le printcipe des "bouts rimés" pour réécrire un poème à sa main en partant de "Chanson d'automne".

Quelques exemples de textes seront disponibles dans l'accueil du site.

Belle écriture à vous !

Publié le : Samedi 05 février 2022 @ 09:33:38

  0
Temps : 0.048 seconde(s)