3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. - Se connecter

Situation en Paca de la Covid 19

covid 19 Paca

Publié le : Dimanche 05 décembre 2021 @ 11:24:23

Quatre pour Quatre ! 8

semaine8.jpg

Quatre pour quatre. Semaine numéro 8.

Exercice: écriture et photographie.

Il convient d'écrire quatre strophes reliées à quatre photographies 

présentant une structure semblable et déclinant un thème commun.

Faites remonter vos textes via le site ( Ecrire un article )

Quatre pour quatre !  

(Photographies Jean Michel )

Publié le : Dimanche 05 décembre 2021 @ 11:24:04

  0

Quatre pour Quatre 7 Alhazen

La tuile !

Une chatte sur un toit brûlant
A pattes de velours voulut subitement
D'une pauvre colombe usée par un vol épuisant,
(Du Maghreb elle arrivait, migrant certainement),
En faire pour son midi un juste canapé reconstituant.
C'était sans compter sur la tuile brûlante
Bigrement chauffée par le soleil culminant
Voilà notre félidé, griffes et coussinets fumants,
Miauler de douleur et alerter le volatile sur l'instant.

Publié le : Jeudi 02 décembre 2021 @ 21:53:09

SEMAINE 2 QUATRE POUR QUATRE Mireille

QUATRE POUR QUATRE SEMAINE 2

Le platane de mon école

Effeuillé l'hiver, un platane dans un coin de ma mémoire !

je le revois souvent déployant ses feuilles "Vert tendre" au printemps.

Il m'intriguait, devant l'édifice qu'était  mon école.

Immense, son tronc avait des yeux noueux, et j'imaginais de quelle souffrance, dont je n'avais pas la connaissance, enfant, cet arbre pouvait subir.

Pourquoi, je ne savais pas.

Je cherchais, et je supposais que les noeuds étaient des sortesd'infections, ou chancres...

Ses écorces grises s'écaillaient. Il perdait sa parure.Quand les dictées sans ponctuation me déboussoulaient, j'observais furtivement de ma place  d'écolière cet ami, qui était à hauteur de la fenêtre de ma classe.

Je m'évadais dans le flou de la vie extérieure.

L'hiver cet arbre était nu, et fin juin lorsque la canicule arrivait, il offrait un bel abri ombragé.

Son année de naissance, je l'ignorais.Il m'intéressait par sa robustesse, ses feuilles multiples, et leurs couleurs en automne.

Ces feuillages nous offraient un paradis d'ombres fraiches.

Un bien être enchanteur et j'en oubliais que ce colosse pouvait se déssécher avec tous ces noeuds, dont il était victime.

J'éloignais l'idée qu'il pouvait en pâtir, et mourir.

Un ami de la nature, ça ne meurt pas.

 

 

 

 

 

Publié le : Jeudi 02 décembre 2021 @ 15:34:42

  0

QUATRE POUR QUATRE 5 par Mireille

Livres reliés, dorés à l'or fin, entassés, oubliés dans les librairies ou ailleurs.

Réveillons nos souvenirs, de récits, de légendes, de romans, d' anecdotes, 

de mots incompris dans les dictionnaires, retrouvons des héros, des auteurs

littéraires à travers les siècles, afin que notre imaginaire s'emballe en rémorant,

des paroles, des phrases, des expressions qui dorment dans un coin de nos

bibliothèques.

 

Précieuses écritures, miroir des yeux, sur ces pierres séculaires, en terre

cuite.Plus tard déliées, subtiles, évocatrices, finement traçées de signes,

elles dévoileront les mystères extraordinaires, des témoignages partis

dans l'oubli, qui pourront réssuciter avec le temps.

 

 

Publié le : Jeudi 02 décembre 2021 @ 15:29:15

Information

vls_logo

Productions
Disponibles
pour les membres
3243
à ce jour !


vls_logo

D'Encre et de Plume

logo

Encre d'Art

logo

Andrea Genovese

REVUE BELVEDEREvls_logo



Article du Jour

Il n'y a pas encore d'article du jour.

Lettre d'information

Recevez par mail les nouveautés du site.

Temps : 0.031 seconde(s)